Recycler ma cigarette électronique

Pourquoi recycler une cigarette électronique ?

La cigarette électronique bien qu’elle soit une alternative au tabagisme qui est plus nocif pour la santé, reste aussi un danger pour notre environnement, car ses composants ne se décomposent pas. Lorsque vous n’avez plus besoin de votre cigarette électronique ou qu’elle n’est plus fonctionnelle, lorsque un de ses composants est à refaire, il est rare de penser à le recycler ou carrément à recycler toute votre cigarette électronique. Des gestes très simples que vous pouvez avoir afin de contribuer au développement durable et à l’écocitoyenneté, en préservant votre environnement par le tri sélectif des déchets et d’autres astuces à voir dans cet article.

Que peut-on recycler de la cigarette électronique ?

Il est clair que l’entretien de tout appareil lui fait gagner quelques années de plus dans son cycle de vie, mais viendra le jour ou l’un de ses composants s’arrête de fonctionner correctement, et c’est à ce moment-là qu’on commence à se poser la question sur l’avenir du composant en question.

Sachez bien qu’il est tout à fait possible de recycler sa cigarette électronique, chacun des composants peut se recycler différemment, mais au bout du compte votre ancienne cigarette électronique peut servir à quelque chose au-delà de sa fonction principale.

 recycler cigarette électronique

L’utilisation en masse de la cigarette électronique fait que ses déchets augmentent considérablement. Nous citerons quelques uns des composants de la cigarette électronique et de comment la recycler ci-dessous :

  • Recyclage de la batterie ;
  • Le recyclage des clearomiseurs et atomiseurs ;
  • Le recyclage de la résistance ;
  • Le recyclage des bouteilles et flacons de l’E-liquide.

La batterie et accus de la cigarette électronique sont soit intégrés, soit amovibles, composés généralement de métaux lourds et toxiques, et produits chimiques. Leur véritable danger réside dans la contamination de l’eau et de l’environnement, c’est la raison pour laquelle il est conseillé d’opter pour le tri sélectif, et le tirage des piles de vos cigarettes électroniques.

Le clearomiseur et atomiseur sont des pièces de la cigarette électronique qu’on doit changer assez souvent, constituées de composants fabriqués en verre et en métal. Il est aussi conseillé de la décomposer et de la trier aussi pour recycler les composants.

La résistance est aussi un composant à l’usure calculée, changeable très souvent, son recyclage s’impose aussi avec le triage des déchets métalliques.

Le flacon du liquide électronique est l’élément le plus simple et facile au recyclage, fait généralement la plupart du temps en plastique, il peut être réutilisé après nettoyage ou sinon trié et jeté avec les déchets en plastique.

Impact environnemental du non recyclage de la cigarette électronique

Le recyclage de la cigarette électronique composée de composants en verre, et en métal, des matériaux qui ne se décomposent pas dans la nature, et qui peuvent constituer un sérieux danger pour l’environnement. Les batteries de la cigarette électronique sont faites de produits chimiques, de métaux lourds et toxiques qui peuvent polluer grandement l’eau souterraine, la terre, les végétations et la biodiversité. Il est déconseillé formellement de les jeter dans la nature, l’impact est très négatif et défavorable non seulement sur la nature et environnement, mais aussi sur la santé publique.

Comment choisir son modèle de cigarette électronique ?

Aujourd’hui, faire le choix d’une marque de cigarette électronique peut être très difficile, surtout pour les néophytes du domaine, d’autant plus que le marché regorge de modèles aussi intéressants les uns que les autres.
Pour choisir un modèle d’une e-cigarette idéal, il faut tout d’abord analyser ses besoins et ses habitudes de consommation. Posez-vous les questions suivantes :

  • Suis-je un grand fumeur, un petit fumeur ou un fumeur occasionnel ?
  • Ai-je besoin d’un modèle complètement démontable ?
  • Quelle forme est la plus adaptée pour moi ?
  • Ai-je besoin d’une vape à démarrage simple ?

Alors, la toute première question à vérifier, c’est bien entendu, ses habitudes de consommation. Il est très important de choisir un modèle qui soit adapté à sa consommation, d’ailleurs, précisons ici, que tous ceux qui ont eu une expérience ratée avec la vapoteuse, ont choisi le mauvais modèle. Si un grand fumeur par exemple, choisit un modèle d’une e-cigarette qui dispose d’une faible batterie, il va très vite s’en lasser et retournera rapidement vers la cigarette classique. Donc, vérifiez les mAh de la batterie avant de choisir un modèle.

Ensuite, il faut savoir que les modèles dont la batterie est complètement intégrée sont largement les plus simples et les plus pratiques, mais là, notons que la batterie ne peut être changée, donc, en cas de panne, vous allez jeter toute la e-cigarette.

Enfin, il faut se fier à la marque. Certaines marques ont gagné beaucoup de notoriété au cours de ces dernières années, notamment grâce à leurs modèles fiables et performants. C’est le cas de la marque Innokin, apparue pour la première fois en 2011 et qui est connue pour son énorme originalité. Ses appareils sont d’une innovation remarquable, et présentent une bonne ergonomie, et vous pouvez trouver toutes les formes et plusieurs modèles qui répondront certainement à vos besoins et à vos critères. La technologie interne de cette marque est également très intéressante, car malgré son très jeune âge, elle dispose de plus de 35 brevets d’invention !

Une vape adaptée

La qualité de la vape dépendra également du réservoir. Donc, portez une attention particulière au clearomiseur. Si vous êtes un néophyte, on vous conseille d’opter pour les kits débutants qui assurent une vape douce et fluide. Le ratio parfait pour démarrer la vape est de 5 à 25 Watts. 

Les plus initiés préféreront une aspiration serrée qui se rapproche de celle des vraies cigarettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.